Suivez-moi :

Crème Budwig : le petit déjeuner santé sans lactose et sans gluten

La crème Budwig… J’y ai succombé pour le petit déjeuner. La crème quoi ? Lorsque j’en parle autour de moi, on me fait répéter plusieurs fois. Et je répète et bien souvent… cela ne change rien. J’ai posté dernièrement une photo de ma crème Budwig sur mon compte Instagram et j’ai pu voir les commentaires : “qu’est-ce que c’est?” “tu la fais comment ?”
Je réponds à toutes vos interrogations sur la crème budwig dans cet article : qu’est-ce que la crème Budwig, pourquoi l’adopter pour le petit déjeuner et quels sont les bénéfices de la crème Budwig.


La crème Budwig : qu’est-ce que c’est ?

La crème Budwig, dite aussi délice du matin ou crème de cent ans, est un mélange composé de fruits, céréales fraîchement moulues, oléagineux et produits laitiers. Elle a été créée par Johanna Budwig chercheuse et biologiste allemande, spécialisée dans les traitements anticancéreux. C’est grâce à Catherine Kousmine (médecin russe décédée au début des années 1990 à l’âge de 98 ans) qui, en reprenant cette recette, l’a rendue célèbre.

Je me souviens de la première fois que j’ai découvert l’existence de la crème Budwig : c’était dans le livre “Paléobiotique” de Marion Kaplan. J’ai découvert les ingrédients et comment la préparer : j’étais très étonnée et franchement pas convaincue. Comment pouvait-on tenir toute une matinée grâce à cette crème Budwig ?!

Mon petit-déjeuner typique se résumait jusque là à un petit déjeuner à la française : une boisson chaude, des tartines avec du beurre ou autre pâte à tartiner … Même si après mon expatriation à Londres, j’avais gardé quelques séquelles et optais pour un petit déjeuner plutôt salé avec fromages. Les habitudes étaient là. Un petit déjeuner plutôt consistant avec pour base des céréales et des protéines animales.

La première fois que j’ai préparé la crème Budwig je n’étais pas du tout convaincue. Un mélange visqueux se préparait devant moi… et puis j’ai goûté la première cuillerée : “En fait c’est bon…” me suis-je dit. J’ai tout mangé et, perplexe, j’attendais à coup sûr d’avoir faim 2 heures plus tard… ce qui n’est pas arrivé !

Recette de la crème Budwig sans gluten et sans produit laitier

La crème Budwig des années 80 se basait sur les produits de l’époque : produits laitiers etc. L’état des recherches actuelles nous amène à réadapter la crème Budwig pour une version sans gluten et sans produit laitier. Je vous propose ci après ma recette de crème Budwig directement inspirée de celle de Marion Kaplan. J’ai modernisé le tout pour en faire une crème compatible avec ma vie pressée de femme active !

Ingrédients pour une crème Budwig (1 personne)

  • 4 cuillères à soupe de lait de coco de bonne qualité
  • 1 cuillère à café d’huile de coco
  • 1 cuillère à café d’huile de lin
  • 1 cuillère à soupe de farine sans gluten (sarrasin, farine de coco, farine de quinoa)
  • 1 demi ou une banane
  • quelques fruits ou baies (framboises, myrtilles, pêche…)
  • 1 cuillère à soupe de noix diverses (macadamia, amandes effilées…)
  • 1 pincée de cannelle
Crème Budwig : préparation avant mixage

Crème Budwig : préparation avant mixage

Préparation :

Dans un petit bol, mixez rapidement la demi-banane, les fruits que vous avez choisis, les huiles.
Il faut obtenir un mélange homogène. Ajoutez les noix diverses, la farine, la pincée de cannelle.
Mélangez bien… et c’est prêt.

Mes conseils pour préparer la crème Budwig :

Optez pour la banane entière si vous avez faim, que vous prévoyez une grosse matinée ou bien si les fruits que vous ajoutez en complément sont aqueux.

Concernant les fruits que vous ajoutez en complément de la banane, n’optez pas pour des fruits trop aqueux comme le melon, la pastèque etc. J’opte la plupart du temps pour des framboises, un mélange de fruits rouges. Il m’arrive aussi de seulement mixer la banane et d’ajouter des morceaux de fruits frais à la crème budwig !

Si vous êtes pressés le matin, faites comme moi : je prépare mes kits à crème budwig à l’avance ! Je découpe des bananes et des fruits deux à trois fois par semaine, j’ajoute le lait de coco et je met le tout dans des tupperwares. Le matin il ne me reste qu’à mixer et à ajouter farine et noix. Si vous devez préparer bien plus à l’avance, ajoutez un trait de citron pour éviter que la banane ne noircisse trop.

Quel est l’intérêt de la crème budwig ?

Regardons de plus près chaque ingrédient :

Le lait de coco

Longtemps stigmatisées, les graisses de bonne qualité comme le lait de coco sont pourtant excellentes ! Le lait de coco contribuerait également à mincir plus facilement (si,si). Non issus de la production animale, le lait de coco est en plus compatible avec une alimentation végétarienne

Les huiles végétales

Actuellement la population a trop d’oméga de type 6 pas assez de type 3 : ce ratio devrait pourtant être équilibré. Avec la crème Budwig, vous contrebalancez avec des huiles source d’oméga 3 comme l’huile de lin. L’huile de lin (très riche en oméga 3) a longtemps été interdite à la vente en France, car elle est instable et s’oxyde très vite. Vous veillerez donc à l’acheter en petit récipient et à ne pas la consommer au delà d’un à trois mois.

La banane

La banane est un fruit alcalinisant : tant mieux notre alimentation quotidienne est bien trop acide. On rééquilibre en mangeant des aliments alcalins. Elle apporte également une source de sucres.

Les céréales & oléagineux

Dans la version originale de la crème budwig, la professeure invite à moudre soit-même sa farine. Vous pouvez prendre le temps de le faire sinon d’accepter que la qualité de votre crème sera amoindrie en utilisant des farines du commerce. J’ai opté pour ma part pour des farines du commerce. J’opte le plus souvent pour de la farine de sarrasin ou bien de la farine de coco.
Pour les oléagineux, le moins cher et le plus facile à trouver reste les amandes effilées mais pour un bon apport en vitamine D dont nous manquons tous en Europe la noix de macadamia est parfaite !

Pour les fruits

Je préfère opter pour des baies comme des framboises ou bien des fruits de saison. On fera attention à leur provenance et à les mixer uniquement s’ils ne sont pas trop aqueux. S’ils le sont, on préférera les ajouter entiers ou découpés en morceaux.

Partager l'article
Laisser un commentaire
Article précédent Article suivant

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire