J'ai trouvé il y a quelques semaines un blog qui a tout de suite retenu mon attention. Je l'ai parcouru tout un dimanche après-midi. J'avais la sensation que je pouvais très bien intégrer toutes les recettes évoquées dans mon quotidien. Il s'agit du blog de Mademoiselle Senza Glutine. Le plus amusant dans cette aventure c'est que Mademoiselle Senza le lundi, soit une journée après ma découverte, me laissait un petit mot sur mon profil Hellocoton pour me dire qu'elle était passée sur mon blog. Les coïncidences sont amusantes n'est-ce pas? Tout ça pour vous dire que j'ai eu l'occasion de tester quelques recettes directement inspirées de son blog que je vous conseille vivement! Aujourd'hui j'avais envie de vous proposer  celle du saumon crémeux très largement inspirée de Senza. Avec du riz et quelques légumes, un plat parfait pour le quotidien!

C'est à Naples qu'est née la pizza. Plat du pauvre à l'origine chacun l'agrémentait selon ses moyens. Cela a bien changé depuis et la pizza s'adapte à tous les goûts, toutes les saisons et tous les budgets! Je vous proposais il y a quelques temps d'apprendre à faire vous-même votre pizza : de la sauce tomate à la cuisson. Je vous retrouve cette semaine pour la seconde étape : un apprentissage pas à pas de la pâte à pizza

Longtemps j'ai détesté la ratatouille. J'y voyais une espèce de bouillie mal mixée de légumes trop mous, au goût trop prononcé et au visuel de marmelade peu engageant. Ce que je ne savais pas c'est que je n'avais pas encore goûté à la Ratatouille avec un grand R. Il faut dire que dans mon Nord natal les tomates qui sentent le soleil et les aubergines ça n'étaient pas très communs...

C'est au détour d'un livre de diététique que j'ai appris il y a quelques années l'existence de la levure de bière et de ses nombreux bienfaits. Alors, lorsque je suis tombée sur cette recette du parmesan végétal, j'ai voulu tester ! D'une part, c'est bon pour la santé et d'autre part bon pour le porte-monnaie. Pour les allergiques au lait et les vegan, c'est aussi une recette très intéressante. Le comble? le parmesan végétal est délicieux pourquoi faudrait-il s'en priver? Décidément ce parmesan a tout bon.

Rien ne se perd tout se mange telle pourrait être la devise de ce post. Que vous soyez écolo, à la recherche d'une recette à petit prix ou curieux, cette soupe en plus d'être bonne est très économique. vous ne verrez plus les fanes comme avant.....

Généralement quand on me tendait des toasts de saumon fumé à l'heure de l'apéro, je tordais discrètement le nez en lâchant un "je ne suis pas très saumon". Ma manière à moi de dire que je n'aimais pas ça. C'était à chaque fois la même gêne et le même regard un peu curieux de la part des convives qui ne comprenaient pas : comment ne pouvait-on pas aimer le saumon?!

Très longtemps je regardais interloquée ma grand-mère qui mangeait de la soupe maison été comme hiver avant ses repas. Quelle étrange idée me disais-je de la soupe en été! Pourtant, je ne pouvais que constater son poids plume et un dynamisme à faire pâlir n'importe quel fêtard à l'âge de 77 ans. Et puis, je suis partie en Angleterre et début de ce mois de juin au Portugal. Là bas, la soupe du jour est automatique. J'ai donc pris cette habitude tout doucement, s'insinuant dans mon quotidien pour finalement la rapporter une fois rentrée en France.