Suivez-moi :

[Guide achat] Le riz, savoir le choisir, où l’acheter et comment le cuisiner

riz

Moins de 4 personnes sur 10 en France pensent au riz lors de la préparation d’un repas! Pourquoi en France a t-on autant de mal à se tourner vers le riz? Difficulté à trouver du riz de qualité? à le choisir? à le cuire? Je vous avouerais que je faisais partie de cette majorité de personnes qui ne pense pas au riz lors de la préparation d’un repas. Après un séjour en Thaïlande, je me suis équipée d’un rice-cooker.  Le riz s’intègre depuis un peu mieux dans mon alimentation. Je ne vous conseillerais que trop de vous en équiper. Reste la seconde étape : savoir le choisir. J’ai réalisé que je ne vous avais pas proposé un article autour du sujet! Je me rattrape et vous propose aujourd’hui des astuces pour choisir votre riz!

Savoir reconnaître les variétés de riz

Il existe plus de 8 000 variétés de riz chacune a ses caractéristiques : forme du grain (long, rond, court), durée de cuisson, caractère plus ou moins collant etc. C’est la teneur en amylose et en amylopectine qui va déterminer pour l’essentiel sa consistance et son temps de cuisson. Ca parait compliqué n’est ce pas? C’est pourtant simple! Un grain de riz non cuit riche en amylose se reconnaît à son aspect translucide, il ne colle pas et son indice glycémique est bas. Un grain de riz riche en amylopectine a un aspect opaque, colle et a un indice glycémique élevé.

Je me souviens avec beaucoup d’amusement des propos de Rita notre chef d’un jour en Thailande. Elle m’avait montré le riz rond gluant (avec un aspect fortement opaque) et m’avait fait comprendre qu’il ne fallait pas en manger beaucoup pointant du doigt mon bidon : il est réputé pour faire grossir. Elle me disait que les Asiatiques lorsqu’elles étaient au régime stoppaient leurs consommations de riz rond. Morale de l’histoire? Le riz rond ou riz riche en amylose (souvenez-vous de nouveau celui qui a un aspect opaque) doit être consommé avec modération. Vous voilà prévenus par Rita et par moi! Ensuite vous aurez à choisir parmi de nombreuses variétés que l’on peut classer ainsi :

Les riz longs :Ils ne collent pas, sont généralement cuits à l’eau et servis « nature », en accompagnement de plats comme du poulet en sauce. On utilise aussi cette variété pour nos salades froides de l’été.

Exemple de riz long : le riz basmati

Riz parfumés : Ce sont mes préférés, il s’agit en réalité de riz blanc mais qui dégagent des parfums lors de la cuisson et à la dégustation.

Riz rond

Les riz ronds, ovales parfois appelés communément risotto sur les étiquettes : Ce riz est l’allié des préparations sucrées moelleuses (riz au lait etc.) et des risottos. Ce riz gonfle énormément à la cuisson et va s’imprégner du liquide dans lequel il cuit (bouillon, lait de coco etc.). C’est un riz exigeant qui nécessite un temps de cuisson précis. Le plus réputé, le riz carniroli, permet d’obtenir des risottos bien crémeux : mais on trouve plus communément en France l’arborio qui est moins cher et fait tout aussi bien l’affaire. On utilise également le riz rond ou semi-rond pour la paëlla.

Riz complet : Le riz complet est riche en fibres et en nutriments mais il est nettement plus long à cuire. Goûteux on le réserve aux amateurs avertis.

Riz étuvé : Les riz étuvés type « cuisson minute » ou « incollable » : ont été passés à la vapeur puis séchés pour les rendre « incollables ». Ils sont particulièrement résistants à la surcuisson mais à mon sens n’ont aucun goût. C’est ce type de riz qui semble le plus largement utilisé en France et qui m’a fait bouder le riz pendant des années (avant mon séjour en Thailande et mon rice-cooker) Il existe aussi des riz précuits prêts en 2 minutes. Pratiques, certes, mais généralement cuisinés, avec des ingrédients pas toujours irréprochables sur le plan nutritionnel (additifs, sel, matières grasses, etc.).

La cuisson et l’achat du riz

Je vous recommande vivement un rice-cooker (un premier prix peut faire l’affaire, j’ai trouvé le mien chez Tang Frères) la cuisson du riz à la casserole est difficile à maîtriser.
N’hésitez pas à utiliser du bouillon, du thé pour la cuisson. Respectez les instructions qui vous sont données lors de l’achat de votre riz. Pensez à rincer votre riz avant cuisson et comme toujours et plus particulièrement pour le riz complet ou semi-complet achetez du bio! Enfin, une astuce récupérée du Sénégal : ajoutez un trait de citron sur votre riz cela lui donne du caractère et aucune calorie en plus!

Et vous le riz, vous en consommez beaucoup? Comment le faites-vous cuire?

Partager l'article
Laisser un commentaire
Article précédent Article suivant

Vous devriez aussi aimer

3 Commentaires

  • Reply Schotzy

    Le riz accompagne souvent nos plats, c’est un féculent et accommodé avec des légumes et protéines c’est parfait.Très bien ton article. A bientôt

    26 novembre 2014 at 11 h 58 min
    • Reply Sandra Pomart

      Merci! Ca n’était pas mon cas mais depuis que j’ai le rice-cooker j’y pense beaucoup plus! A bientôt,

      28 novembre 2014 at 9 h 46 min
  • Reply Recette Sushi

    C’est clair qu’avec un rice cooker on a aucun souci pour la cuisson du riz. Bien plus simple que la cuisson à la casserole 🙂

    29 janvier 2015 at 12 h 37 min
  • Laisser un commentaire