J’ai eu l’immense chance il y a un an de pouvoir m’offrir un blender Vitamix 5200. J’ai été assez discrète sur le blog à ce sujet : je voulais vraiment vous proposer mon avis éclairé après quelques temps d’utilisation. Finalement - après ce recul d'un an - il était temps que je vous en parle ! Mes coups de cœur d’utilisation et mes coups de gueule, pourquoi vous devriez ou ne devriez pas passer en acheter un, je vous donne mon avis sur le blender Vitamix 5200 !

Figurez-vous qu'au fur et à mesure des années je suis devenue de plus en plus exigeante sur le chocolat. Il y a une dizaine d'année grande amateure de Galak et autres chocolats au lait fourré, désormais je me régale de chocolat dans son plus simple appareil : un carré de chocolat noir. La dernière fois j'ai eu l'occasion de tester une marque que l'on trouve très peu : "le petit carré de chocolat". Je ne savais pas du tout ce que la marque proposait, alors c’est parti pour le test !

Les algues on en entend parler mais seul un cercle d'initiés a tendance à s'y aventurer. Quel dommage ! Agar-agar, laitue de mer, haricot de mer, dulse ou nori, les algues sont bénéfiques pour notre santé. Leur richesse en antioxydants protège la peau du vieillissement et contribuerait à réduire le risque de cancer. Quant aux vitamines, on les trouve presque toutes. Riches en fibres, en protéines et très digestes, elles se prêtent à de nombreuses recettes. J'ai testé pour vous les tartares d'algues de Christine Le Tennier et vous donne mon avis !

Ils sont à la mode! Les robots cuiseur ont envahi les cuisines. A la veille de Noël, ils sont dans la wish list de nombreux foyers. Ils promettent tous de révolutionner votre temps passé en cuisine, de rendre meilleur le goût de tous vos plats avec plus ou moins de réussite. Pourtant, un foyer résiste au robot cuiseur ...le mien. Je vous raconte pourquoi je n'ai pas encore cédé à la mode des robots cuisson et que n'y céderais sans doute pas. Je vous aide aussi à y voir plus clair et à faire votre choix.

  Quand je vais dîner dans des restaurants asiatiques, je trouve toujours que le riz a ce petit "quelque chose" que je n'arrive pas à reproduire chez moi. Le mien est collant, sec, fade. Je me demandais toujours si c'était la marque de mon riz, la manière dont je le faisais cuire ou tout simplement l'ambiance qui rendait mon riz si bon. Bref du coup, je n'en mangeais pas. Mais, j'ai découvert le secret de la cuisson du riz en Thaïlande : le cuiseur à riz (rice cooker en anglais). 

Bon, vous l’aurez compris à travers ce blog, je suis un fin gourmet…mais qui n’aime pas passer un temps fou derrière les fourneaux : j’aime la cuisine utile, saine et efficace. Autant vous dire que les plats tout préparés hum comment dire… je décortique la composition avant d'y plonger la cuillère 😉 Pourtant, vendredi dernier, je suis allée du côté des plats tout prêts, si, je vous jure. J’ai même revu mon jugement avec un produit et une marque Brossard. Il faut que je vous raconte.